Amelycor

Collections de Sciences physiques - Electronique

Index de l'article

Electronique    Modification de l'article : juillet 2016.

Crookesmini

Les tubes de Crookes

Sur l'image ne figure qu'une partie de la riche collection.
A l'exception du "tube à rayons X", plus tardif, ces tubes sont des copies pédagogiques des modèles présentés en 1879 par William Crookes. Ils illustraient selon lui les propriétés d'un mystérieux "rayonnement cathodique", interprété plus tard comme constitué d'électrons circulant à grande vitesse dans le vide.

crookesvideo

Le "tube à croix de Malte"

Pourquoi Crookes avait-il choisi cette croix pour arrêter ses "rayons cathodiques" ? (Voir la vidéo)
Pourquoi les modèles pédagogiques n'ont-ils pas cherché à proposer d'autres jeux d'ombre ?
Nous n'avons pas la réponse.

En revanche, si l'illumination du verre frappé par les électrons nous fait penser à l'écran de télévision d'avant l'écran plat, nous ne nous trompons pas. Le tube de Crookes est en effet un lointain ancêtre du tube cathodique. Plus généralement, il est à l'origine de l'électronique.
(Sur les propriétés étonnantes des rayons cathodiques, voir en vidéo deux autres tubes imaginés par Crookes, sur le site de l'Aseiste)

crookesvideo

Le "tube à rayons X"

En 1895, Röntgen, travaillant sur les "rayons cathodiques" découvre les rayons X,  puis en améliore la production grâce à une modification du tube de Crookes : les "rayons cathodiques" percutent une grosse anode métallique ("anticathode"), qui devient alors source du "rayonnement X". (Voir la vidéo)

© Copyright  Tous droits réservés – 2021 Amélycor   Mentions légales  -  Droits & Images  -  Vocabulaire  Plan du site - Aide

  • Site modifié le 06 Avr 2021.