Amelycor

Lycée 1849 - A la recherche de l'auteur des dessins

Index de l'article

A la recherche de l'auteur des dessins

Il fallait en savoir plus sur l'auteur des dessins et pour cela prendre comme point de départ, "la maison de famille" où trois générations successives - au moins - avaient pu les contempler. Grâce au concours actif du propriétaire de la collection dont les études généalogiques étaient déjà très complètes, nous avons pu concentrer notre recherche sur la lignée issue de Louis-François Aubrée, procureur royal d'Hédé sous l'Ancien Régime, notaire et maire d'Hédé sous la Restauration, dont certains biens étaient restés indivis entre ses fils et ses filles jusqu'à leur partage au début de la IIIème République.

            A ce stade notre correspondant attira notre attention sur un certain Félix Aubree, personnage d'autant plus intéressant que nous le connaissions déjà pour avoir été, en 1867, le 1er trésorier de ce qui deviendra l'Association des Anciens Elèves du Lycée de Rennes !

            De sa génération, dans la famille, il était le candidat le plus sérieux pour endosser la paternité des caricatures ; ses frères avaient 4 et 2 ans de plus que lui et avaient déjà quitté le lycée en 1849. Mais il restait une incertitude, un cousin doublement germain [leur mère et leur père respectifs étaient sœurs et frères] qui était de deux ans son cadet.

            Né en 1831, Félix Aubrée, fils de Louis Aubrée, négociant en vin rue Nantaise à Rennes [un fils cadet du maire d'Hédé, Louis-François], est bien en classe de 3ème au lycée en 1846-47, en seconde en 1847-48, en rhétorique en 1848-49 et sans surprise en classe de philosophie en 1849-50. Le cousin, présent dans l'établissement au premier trimestre 1849, pouvait connaître et dessiner quelques-unes des personnes caricaturées dans la série, mais Félix Aubrée est le seul à pouvoir se vanter d'avoir à cette date comme professeur de philosophie le brillant Antonin-François Rondelet !

            Baccalauréat en poche, notre artiste se dirige vers des études de droit. Il est qualifié d'avocat lors de son mariage, à Dol, en 1858, avec Marie Anne Victoire Rame, fille d'un ancien notaire. Il quitta ensuite le barreau pour la fonction publique en devenant greffier (on rêverait de connaître ses croquis d'audience !). Lorsqu'en 1867, il fonde avec Félix-Martin Feuillée, l'Association de bienfaisance des Anciens Elèves du Lycée de Rennes, il a atteint le grade de Greffier en chef de la Cour (Cour d'appel). De 1889 à 1891 il assure la présidence le l'Association des Anciens Elèves. Il meurt accidentellement, en 1892, à l'âge de 61 ans.

            Soyons reconnaissants à Félix Aubrée, non seulement d'avoir fondé l'Association des Anciens Elèves dont l'Amélycor est un peu héritière mais surtout - privilège rare - de nous donner à voir un peu de l'atmosphère et des figures du lycée au milieu du XIX ème siècle !

© Copyright  Tous droits réservés – 2023 Amélycor   Mentions légales  -  Droits & Images  -  Vocabulaire  Plan du site - Aide

  • Site modifié le 17 Mai 2024.